Le moteur à combustion interne est le moteur à pistons qui équipe depuis des décennies toutes les voitures. La technologie est maîtrisée et s’adapte à différents carburants gazeux (gaz naturel, GPL) ainsi qu’à l’hydrogène.

Le rendement est plus faible que celui de la pile à combustible, la complexité mécanique est plus importante aussi. Mais le moteur existe et constitue donc une transition vers  la pile à combustible. La conversion d’un moteur à essence à l’hydrogène est une technologie existante : il peut fonctionner à l’essence ou à l’hydrogène, ou encore au gaz naturel et à l’hydrogène, voire avec un mélange de gaz naturel et d’hydrogène.

Des constructeurs comme Ford, BMW ou Mazda développent des voitures à hydrogène et à moteur à combustion interne.

Moteur Ford Model U (2,3 l, suralimenté, hydrogène)

Moteur Mazda (Wankel ,hydrogène)

Dans ce domaine, H2 Développement a lancé le projet Ultim Car.

Voiture à hydrogène et moteur à combustion interne

L’idée d’utiliser de l’hydrogène à la place de l’essence dans un moteur classique n’est pas nouvelle. Le gros intérêt réside dans l’utilisation de technologies existantes et éprouvées. H2 Développement a lancé le projet Ultim Car en Octobre 2004.

Ford Focus au Danemark Ford aux Etats-Unis
BMW en Allemagne Ford Model U aux Etats-Unis
Moteur à combustion interne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *