L’hydrogène est un vecteur énergétique.

L’hydrogène est au même titre que l’électricité un vecteur énergétique. Il permet de transporter de l’énergie produite en un point vers le lieu de consommation situé en un autre point. L’énergie est donc stockée dans l’hydrogène qui restitue ensuite cette énergie soit en le brûlant, soit en l’utilisant dans des piles à combustible.

L’hydrogène doit être produit.

L’hydrogène n’est pas une source d’énergie : il doit être produit soit à partir de sources d’énergie qu’elles soient renouvelables (solaire, éolien, biomasse), soit à partir d’autres combustibles fossiles (pétrole, gaz).

L’hydrogène produit à partir des énergies renouvelables est le seul combustible n’émettant aucun gaz à effet de serre.

Ce point est particulièrement important pour les transports. Qu’il soit brûlé directement ou utilisé dans une pile à combustible, l’hydrogène restitue son énergie en ne dégageant que de la vapeur d’eau et une très faible quantité de NOx.

L’hydrogène peut être stocké.

Un gros avantage du vecteur hydrogène par rapport au vecteur électricité réside dans la possibilité de le stocker. En effet, l’électricité est difficilement stockable (les batteries restent coûteuses et polluantes) et doit donc être consommée immédiatement. L’hydrogène peut être stocké dans des réservoirs soit fixes, soit embarqués à bord de moyens de transport comme des bus ou des automobiles.

La technologie de l’hydrogène bénéficie du haut rendement des piles à combustible.

La pile à combustible permet de combiner l’hydrogène avec l’oxygène de l’air pour produire de l’électricité et de chaleur : c’est le processus inverse de l’électrolyse. Le rendement électrique est de près de 45%.

Le rendement global de l’hydrogène est excellent

Le rendement de l’électrolyse de l’eau à partir d’électricité d’origine éolienne est de 75% au minimum. Avec un rendement de compression et de stockage d’environ 80% et un rendement de la pile à combustible et de la traction électrique de 40%, on obtient un rendement global de 0,75 x 0,80 x 0,40 = 24%. A comparer au rendement de 15% pour le Diesel… et sans pollution, ni fumées ou suies.

Seul l’hydrogène d’origine renouvelable est crédible.

Il est possible de produire de l’hydrogène à partir de combustibles fossiles (pétrole, gaz…) en “extrayant” l’hydrogène. Mais on produit toujours du gaz carbonique et le rendement global devient très faible, moins de 5%. On perd donc en rendement sans résoudre la question des gaz à effet de serre !

L’hydrogène peut aussi faciliter le développement des énergies renouvelables.

On le sait, les énergies renouvelables comme l’éolien sont intermittentes : on ne produit que quand le vent souffle. Par ailleurs, la puissance peut varier rapidement (rafales de vent) pouvant entraîner des problèmes sur le réseau électrique. L’hydrogène permet de stocker l’énergie et la restituer de façon régulière tout en pouvant aussi être utilisé pour les transports.

Hydrogène : En savoir plus
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *