Aujourd’hui, ça n’est plus un secret pour beaucoup de personnes : utiliser Internet pollue. Vous vous posez peut-être la question suivante : est-il possible de réduire l’impact écologique de son site internet ? La réponse est oui ! Découvrez 2 petites astuces pour y parvenir.

Green IT

Se débarrasser du superflu

En vous débarrassant du superflu, vous faites un premier pas vers un site plus écologique. Vous pouvez le faire pour tous les éléments de votre site : menu, images, texte, sidebar, etc. Bien sûr, il ne s’agit pas de vous retrouver avec un site totalement vide. Si vous avez des objectifs de vente, demandez-vous si c’est nécessaire d’avoir certains éléments présents pour les remplir.
À moins que vous ne soyez graphiste ou photographe, sachez qu’avoir des images de très haute qualité n’apporte généralement pas grand chose, et qu’elles ont un poids très élevé. Supprimer le superflu permettra aussi d’améliorer le temps de chargement de votre site internet : il n’y a pas de raison de ne pas le faire !
En parlant de la conception d’un site internet, saviez-vous qu’il existe un moyen de juger de la qualité des liens vers votre site ? Cela se fait via l’étude du “trust flow”. Gagner en trust flow est donc primordial si vous souhaitez augmenter la visibilité de votre site internet.

Vous pencher sur votre serveur

Une des autres façons de réduire l’impact écologique de votre site internet est de faire des efforts pour votre serveur. Premièrement, vous pouvez largement diminuer la taille de vos pages via l’activation de la compression gzip. Encore une fois, vous diminuerez le temps de chargement de vos pages par la même occasion.
La compression gzip peut être supportée par tous les navigateurs et pour l’ensemble des requêtes. Vous devriez néanmoins vous concentrer en priorité sur l’hébergement de votre site web. L’héberger dans un data center qui privilégie les énergies renouvelables aura un impact très important sur la pollution de votre site.

S’il est vrai qu’Internet pollue, cela est à mettre en perspective par rapport à son équivalent physique. En effet, devoir se déplacer à la bibliothèque ou pour aller voir un spécialiste à chaque fois que l’on a besoin d’un information polluerait également. Il existe de nombreuses autres astuces éco-responsables pour les sites web. Pensez donc avant tout à vous renseigner en profondeur et à vous tenir au courant de l’actualité de l’eco-conception web.

2 astuces pour un site web plus écologique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *